Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

EMERIC, Firmin, Honoré

Né le 28 avril 1873 à Draguignan (Var) — Tapissier — Alger
Article mis en ligne le 29 janvier 2012
dernière modification le 23 juillet 2024

par R.D.

Firmin Honoré Emeric, qui demeurait 6 rue des Tanneurs à Alger, était en 1909 le responsable du bi-mensuel algérois L’Émancipateur (non répertorié par Bianco) et dont il annonçait la cessation, faute de fonds, à l’été 1909. Il était membre du groupe Les Précurseurs avec notamment Barry, Mouren, Pontigny et Maurice Gilles. Il assura également avec Jules Labonne la gérance de La Révolte (Alger), dont il était un collaborateur, depuis l’automne 1909 lorsque le précédent gérant Maurice Gilles avait été arrêté et poursuivi. Il habitait alors 15 rue Mizon et fut l’objet en août 1909 de poursuites pour “coups et blessures” à la suite, selon La révolte d’un faux rapport établi par un inspecteur de la Sûreté. Il fut également l’un des animateurs locaux du Comité de défense sociale (CDS) et était qualifié par la police “d’anarchiste et antimilitariste militant”.

En août 1908 il était allé à Marseille où il avait donné plusieurs conférences.


Dans la même rubrique

EDELIN

le 8 mai 2024
par R.D.

ELIAS, Eusebio

le 18 décembre 2022
par R.D.

EREMENKO (ou IEREMENKO)

le 24 juin 2021
par R.D.

EMMA, Rocco

le 17 février 2020
par R.D. ,
Gianpiero Bottinelli

ECHEGARAY GALDO, Francisco “Manuel GOMIS” ; “Le GONE

le 27 août 2019
par R.D.