Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
ECHEGARAY, Victor (ou ECHEGARRAY)
MLE - CNT - Espagne - Afrique du Nord - France
Article mis en ligne le 29 mars 2007
dernière modification le 22 février 2024

par R.D.
Victor Echegaray (ou Ramon Gualda ?)

Militant de la CNT, Victor Echegaray s’était engagé le 12 décembre 1941 à la Légion étrangère : “A cette époque, il n’y avait que trois options : l’Espagne, l’Allemagne ou la légion. J’avais choisi la légion, malgré mes convictions et la répugnance que m’inspirait les uniformes”. Après le débarquement allié en Afrique du Nord en novembre 1942 il avait déserté comme de nombreux autres espagnols et avait rejoint les Forces Françaises libres où il fut soldat au 3e Bataillon de Marche du Tchad, puis à partir d’août 1943 à la 2e DB du général Leclerc dans la 9e compagnie (la Nueve). "Le contingentd’Espagnols dans cette colonneétait si importantque le général Leclerc lui-même s’étaitsenti obligé de défilerdevant la 9è compagniedu 3erégimentde marche du Tchad, laquelle arborait un immense drapeau républicain espagnol. C’était au mois d’août 143, non loin de Djujelli. Cette compagnieétait entièrement compsé d’Espagnols, y compris les officiers. Les autres compagniesdu bataillon comptaientplus u moinssoixante pour centd’Espagnols".

Puis la 2è DB avaitgagné le Maroc, puis enavril 1944 l’Angleterre. VictorEchegarayavaut débarquéavec elle en Normandie le 1er août 1944, participa aux combats de Normandie (Ecouché), puis le 24 août à l’entrée dans Paris : "Il devait être à peu prèsvint et une heure lorsque la 9è compagniehissa le drapeausur l’hôtel de ville de Paris. Les prtemiers blindés, à l’exception de deux tanks, portaientles noms que j’ai cités plus haut [Madrid, Teruel, Belchite, Guadalajara, Brihuega, Ebro…].
Le lendemain, 15 août, ilaux combats pour la prise de la caserne de la Place de la République. Après la Libération de Paris, il participa avec la Nueve aux combats en Moselle et fut blessé le 12 novembre dans un petit village en Lorraine.

Il est l’auteur d’un témoignage sur la Libération de Paris dans le livre de Federica Montseny Passion y muerte de los exiliados españoles (1950) traduit en français sous le titre Révolutionnaires, réfugiés et résistants (Ed. CNT, 2018).

Se confond il ou est il parent de Francsco Echegaray Galdo (voir ce nom), lui aussi soldat dans la Nueve de la 2e DB ?


Dans la même rubrique

EDELIN
le 8 mai 2024
par R.D.
ELIAS, Eusebio
le 18 décembre 2022
par R.D.
EREMENKO (ou IEREMENKO)
le 24 juin 2021
par R.D.
EMMA, Rocco
le 17 février 2020
par R.D. ,
Gianpiero Bottinelli
ECHEGARAY GALDO, Francisco “{Manuel GOMIS” ; “Le GONE}”
le 27 août 2019
par R.D.