Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

CARBONI, Giovan Battista

Né à Ancône le 24 janvier 1868 — Cuisinier — Ancône — Suisse
Article mis en ligne le 22 mars 2016
dernière modification le 12 juillet 2024

par ps

Dès la fin des années 1880 Giovan Carboni était en correspondance avec les principaux propagandistes anarchistes en Italie dont Zavattero. En 1897 il était allé en Grèce combattre les turcs avec les volontaires italiens et notamment avec Amilcare Cipriani et Cianvabilla. Revenu à Ancône il devint vers le printemps 1900 l’administrateur du journal L’Agitazione (Ancône) lors de sa réapparition. Suite à une perquisition le 7 juillet 1900, il fut poursuivi et condamné par contumace à 18 mois de prison. Entretemps il s’était réfugié à Lugano avant finalement de retourner à Ancône le 22 mai 1901 et d’y effectuer sa peine. A sa libération, il regagnait la Suisse, mais n’y trouvant pas de travail, allait à Rome où il cessait toute activité politique.

Il pourrait se confondre avec Adolphe Carboni (voir ce nom) expulsé de France en novembre 1898.


Dans la même rubrique

CARRE, François

le 7 juin 2024
par R.D.

CARRE, Emile

le 7 juin 2024
par R.D.

CASTANEDA MATEO, Gregorio

le 12 avril 2024
par R.D.

CASIN TOIMIL, Pedro

le 12 avril 2024
par R.D.

CASAFONT BADIA, Armengol

le 12 avril 2024
par R.D.