Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

Né à Beda (Almeria) en 1913 — mort le 22 février 1997

DIAZ, Rogelio

MLE — CNT — Barcelone (Catalogne) — Pélissanne (Bouches-du-Rhône)
Article mis en ligne le 22 juillet 2010
dernière modification le 12 juillet 2024

par R.D.

Émigré très jeune avec ses parents à Barcelone, Rogelio Diaz y avait adhéré à la CNT. Pendant la guerre civile il a été volontaire d’abord dans la Colonne Roja y Negra puis, après la militarisation, dans une unité de santé. Exilé lors de la retirada, et après avoir été interné en camps, il fixait sa résidence à Pélissanne (Bouches-du-Rhône) où il allait militer à la FL de la CNT en exil jusqu’à son décès le 22 février 1997.


Dans la même rubrique

DISEUR, Marie, Amélie [veuve DROMZEE]

le 5 mai 2024
par R.D. ,
Dominique Petit

DIAZ HERNANDEZ, Felipe

le 3 mai 2024
par R.D.

DISCOURS, Emile

le 1er avril 2024
par R.D.

DIDELOT, Charles

le 31 mars 2024
par R.D.

DHELCOURT

le 16 février 2024
par R.D.