Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

DENIS, Clément, Feuillien “LUCIEN”

Né le 22 février 1883 à Namur (Belgique) — courtier en assurances — Belgique — Lyon (Rhône) — Algérie ? — Marseille
Article mis en ligne le 9 septembre 2021
dernière modification le 13 juillet 2024

par Françoise Fontanelli Morel, R.D.

Lucien Denis fils de Paul Victor Auguste et de Marie Clémentine Barvaux, de nationalité belge, demeurait à Lyon où il avait fait sa déclaration de résidence le 22 juin 1912. En 1913, il était marié à Léa Demelenne et avait deux enfants. Le 16 mai 1913, il débarqua à Marseille en provenance d’Oran. Très rapidement il se mit en relation avec les membres du Comité de Défense Sociale et plus particulièrement de Durand Auguste, principal animateur du GES et secrétaire de l’Union Départementale des Syndicats Ouvriers. Il assista à toutes les réunions du Comité et prit, selon la police, une part très active aux discussions. La police le décrit comme ayant « les cheveux longs et la raie au milieu ».


Dans la même rubrique

DE ROY, Jean Baptiste

le 28 février 2024
par R.D.

DEPUYD, François

le 16 février 2024
par R.D.

DERONCQ

le 17 janvier 2024
par R.D.

DERBRESSE, Gérard

le 17 janvier 2024
par R.D.

DEROY, Guillaume, François « PLUMEAU »

le 3 janvier 2024
par R.D. ,
Dominique Petit